Crypto-monnaie : la plateforme de blockchain Binance étend ses activités au Cameroun

Le géant de la crypto-monnaie organise deux formations à Yaoundé et à Douala à l’intention des investisseurs camerounais de plus en plus nombreux. L’intérêt pour le bitcoin et autres crypto-monnaies ne cesse en effet de croître et leur usage est de plus en plus répandu, affichant également des gains exponentiels. On estime aujourd’hui à 3%, le pourcentage de la population mondiale qui investit sur la crypto-monnaie. Des réalités qui ont poussé Binance, une des plus importantes plateformes d’échange des crypto-actifs dans le monde, à s’installer au Cameroun. Le géant de la crypto-monnaie organise deux formations, samedi 4 décembre 2021 à Aurelia palace à Yaoundé et vendredi 17 décembre à Serena Hôtel, à Douala. Objectifs : sensibiliser la jeunesse et les acteurs économiques sur les opportunités offertes par la crypto-monnaie en contexte camerounais et africain ; comprendre le fonctionnement des crypto-monnaies et définir des stratégies de défense contre les arnaqueurs ; placer Binance au cœur des réflexions sur les stratégies de liberté et de sécurité financières. « Nos attentes, c’est que la communauté francophone comprenne les enjeux de la crypto-monnaie dans le monde entier ; que ces personnes décident d’investir dans la crypto-monnaie, et de se former », a indiqué Carine Dikambi, directrice Afrique francophone de Binance.

Le Cameroun est le pays d’Afrique francophone avec le plus d’utilisateurs, des milliers d’investisseurs répertoriés sur le triangle national, d’après les experts de Binance. La plateforme y est présente officiellement depuis trois mois. « C’est d’abord une plateforme d’échange où on peut acheter de la crypto-monnaie directement. Pour cela, il faut avoir un compte et alimenter son compte avec de la monnaie fiduciaire (dollar ou euro) », explique la directrice Afrique francophone de Binance qui précise par ailleurs qu’une nouvelle fonctionnalité permet d’utiliser Orange money et MTN money pour alimenter son compte Binance afin d’acheter les cryptomonnaies directement sur Binance. Pour réussir son expérience avec ce type d’investissement, les experts recommandent notamment de miser sur les cinq plus grosses crypto-monnaies qui existent, entre autres le Bitcoin, l’Eterium. « L’idée c’est de toujours faire sa recherche pour savoir le projet de crypto-monnaie sur lequel je veux investir, ça résout quel problème, qui développe cette crypto-monnaie, quelle est la technologie qui intervient », conseille Joel Fopoussi, consultant Blockchain.  

Lancé en juillet 2017, Binance.com se présente comme le leader mondial des plateformes d’échanges de crypto-actifs en termes de volume, avec des millions d’utilisateurs dans plus de 180 pays. Selon ses propres statistiques, son interface en 15 plus de langues est le théâtre de 2 milliards de volume quotidien de transactions, avec en moyenne 80% de tickets résolus en 24heures et 3% de taux d’acceptation des projets inscrits sur la liste. Les activités et les opérations de Binance couvrent une chaîne complète pour l’écosystème blockchain. Certaines de ses initiatives comprennent le trading et la finance décentralisée l’éducation, l’information et les activités caritatives, ainsi que l’engagement dans la création d’entreprises.

Les crypto-monnaies, aussi appelés « crypto-actifs », sont des actifs numériques virtuels qui reposent sur la technologie de la blockchain (chaîne de blocs) à travers un registre décentralisé et un protocole informatique crypté. En 2009, une véritable révolution s’est produite avec la création du bitcoin, suite à la crise financière mondiale, par le mystérieux Satoshi Nakamoto dont l’objectif initial était la décentralisation et la sécurisation des transactions de paiement ou de transferts de fonds mais aussi la création d’un système et une masse monétaire alternative en rien dépendante des structures étatiques telles que nous les connaissons.

Détachées du contrôle des banques centrales, les crypto-monnaies s’imposent aujourd’hui à côté des unités monétaires classiques et s’imposent aux Etats. Le Cameroun a engagé récemment une réflexion en vue d’un meilleur encadrement de ce phénomène. Le ministère des Postes et télécommunications avait alors réuni le 15 décembre 2021 les experts de ce secteur au cours d’un atelier sur les enjeux, opportunités et risques de la crypto-monnaie.